Nous avons rencontré l’hôte du mois, et lui avons posé quelques questions au sujet de son territoire, de sa vision de la chasse et de la plateforme.

JDC : Bonjour Monsieur Wilinski, pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Fabien : Bonjour, je m’appelle Fabien Wilinski. J’ai 48 ans et suis originaire de Massiac, une commune située dans le Cantal (15). Suite à un accident, je peux plus travailler donc je m’occupe à plein temps de mes 3 enfants Enzo, Kylian et le petit dernier Sacha. Cela me dégage également du temps libre pour gérer l’Acca de Massiac. 

JDC : Comment avez-vous commencé à chasser ? A quel âge avez-vous passé le permis ?

Fabien : J’ai connu le monde de la chasse grâce à mon grand-père et mon père, chasseurs de lièvres. Ils m’ont appris les règles élémentaires de la chasse : le respect du gibier et la complicité de chasser avec nos chiens. J’ai donc passé mon permis de chasse dès l’âge de 16 ans et j’entame ma 32 ème année de permis.

JDC : Quels modes de chasse pratiquez-vous et, avec quel type d’arme ? Avez-vous un chien de chasse ?

Fabien : Je chasse principalement le lièvre au chien courant (virus transmis par mon grand père) et je possède 3 chiens de race briquet du pays. Je suis adhérent à l’AFACCC 15. Etant président de l’Acca, je dirige les battues au sanglier et cervidé et, quand l’occasion se présente, je me poste. Mais généralement, je reste avec les traqueurs pour suivre la chasse et les chiens au plus près.

En matière d’armes, je possède pour le lièvre, un superposé Verney-Carron NT et un bâton de type noisetier (c’est mon arme de prédilection haha !). Pour les battues aux sangliers et aux cervidés,  j’ai une Savage à verrou gaucher. J’ai déjà eu la chance de prélever 3 cerfs… Je laisse donc ma place aux autres chasseurs et reste dans la traque.

JDC : Vous êtes donc président de l’ACCA de Massiac. Pouvez-vous nous présenter rapidement votre territoire ?

Fabien : En effet. Il y a 7 ans, je suis rentré au bureau en tant que trésorier. Puis, je suis passé vice-président et, suite à la démission de l’ancien président, j’ai été élu et cela fait 3 ans maintenant que je suis président.

Le territoire de l’ACCA de Massiac a une superficie de 3 200 hectares formé de moyennes montagnes avec un biotope principalement composé de chênes. Situé aux portes du Cantal dans le massif central, l’ACCA est desservie par l’autoroute A75, ce qui permet aux chasseurs extérieurs d’accéder facilement au territoire et découvrir notre région.

JDC : Comment avez-vous découvert journeedechasse.com ? Vous avez accepté de déposer 7 offres de chasse sur notre site. Qu’est ce qui vous a convaincu ?

Fabien : J’ai reçu un appel de Victor, le commercial de l’équipe. Il m’a présenté le site, les avantages et le fonctionnement de journée de chasse. Les explications étaient très claires et j’ai trouvé cette idée géniale. Il faut bien donner une chance à des personnes qui, je pense, le mérite. 

JDC : Avant de mettre vos offres sur le site, proposiez-vous à des chasseurs extérieurs de venir chasser sur votre territoire ? Si oui, depuis combien de temps le faîtes-vous ?

Fabien : Oui. On le sait tous, les frais de fonctionnement d’une ACCA coûtent chers et il a fallu trouvé un moyen de faire rentrer de l’argent sans pour autant augmenter le prix des cartes de nos sociétaires. Depuis environ 7 ans, on vent donc des bracelets à l’approche et des journées de chasse aux cervidés. Et c’est une activité qui marche très bien. En effet, nous accueillons de plus en plus de chasseurs chaque saison, que ce soit pour les bracelets ou les battues. Généralement, leur objectif est de découvrir de nouvelles régions et territoires mais aussi faire des rencontres et des échanges entre passionnés.

JDC : Les chasseurs qui viennent sur votre territoire sont originaires du Cantal pour la plupart d’entre eux ou viennent-ils de toute la France ? Dans quelle tranche d’âge sont-ils ?

Fabien : Les chasseurs qui achètent des journées ou des bracelets viennent de différents départements : les Ardennes, la Sarthe, le Gard, les pays de la Loire, la Savoie ou encore la Bretagne. C’est vraiment diversifié.

JDC : Si vous deviez convaincre un propriétaire ou président d’accueillir des chasseurs sur son territoire, que lui diriez-vous ?

Je suis un fervent partisan de la découverte des territoires entre chasseurs. Nous avons la chance de pouvoir chasser sur 3 200 hectares de montagne et c’est avec plaisir que j’ouvre le territoire de l’ACCA. C’est l’occasion de leur montrer la beauté de notre département, nos traditions et coutumes mais aussi de rencontrer et partager une passion commune : la chasse. Le concept et la mentalité des chasseurs de Massiac doivent être très agréables car tous les groupes de chasseurs qui sont venus, reviennent chaque année et, grâce à la plateforme, de nouveaux chasseurs doivent venir chasser sur l’ACCA prochainement. 

JDC : Vous avez accueilli récemment un chasseur qui a réservé un brocard à l’approche via la plateforme. Comment cela s’est-il passé ?

Fabien : Pour ma part, cela s’est très bien passé. Je lui ai montré le territoire de Massiac ainsi que les lieux de chasse. Le soir même, il a eu la chance de prélever son brocard. « Un peu trop rapide » m’a-t-il dit. Je lui est expliqué que certains chasseurs, quand il viennent, ne chassent pas le premier jour, mais se promènent et observent pour identifier les animaux présents dans le secteur. Niveau sécurité, rien à redire, il a été très respectueux des consignes que je lui avais donné. 

JDC : Que pensez-vous de la plateforme Journeedechasse.com ? Etes-vous satisfait du suivi client ?

En tant que président, je trouve ce concept génial car ce site enlève une bonne épine du pied. Il n’est plus nécessaire de déposer des annonces sur différents sites internet, Journeedechasse offre une vraie visibilité. De plus, je n’ai plus besoin de répondre aux chasseurs qui nous posent de multiples questions car les annonces sont très détaillées. Pour ce qui est du suivi clientèle, il y a aucun souci. L’équipe est facilement joignable et réactive en cas de problème ou pour diverses questions. 


Vous pouvez dès maintenant découvrir les offres de l’ACCA de Massiac selon vos pratiques de chasse :

  • Week-end en battue aux cervidés – 75 €
  • Journée en battue aux cervidés – 38 €
  • Chevreuil à l’approche – 236 €
  • Biche à l’approche – 706 €
  • Cerf 10 cors et plus à l’approche – 1 177 €
  • Faon à l’approche – 471 €
  • Daguet à l’approche – 706 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici