Dernièrement, notre équipe s’est rendue dans une palombière au sol en Gironde afin d’approuver cette nouvelle offre sur la plateforme www.journeedechasse.com

Paul et Nicolas étaient accompagnés par le journaliste cynégétique Thibault Macé afin de réaliser un reportage sur cette chasse à la palombe atypique et passionnante. L’article sortira dans la revue “Connaissance de la chasse” courant décembre 2019. 

Découverte de la palombière

Tôt le matin, nous nous retrouvons au domicile de notre hôte. Nous sommes accueillis par Frédéric et Sébastien. Il fait encore nuit et la pluie rythme ce début de journée. Une bonne poignée de main, deux trois échanges et nous chargeons nos affaires pour partir à pied en forêt. Nous marchons en direction de la construction, les premiers fils commencent à apparaître et il faut être attentif afin de les éviter. 

Une cabane commence à se distinguer dans la végétation. Nous entrons par une porte très discrète recouverte de fougères. Nous poursuivons notre marche dans des couloirs très étroits, le sol est sec et le chemin est bien dégagé. 

Préparation et mise en place des appelants

Nous entrons dans une petite pièce. Frédéric allume la lumière, nos yeux se plissent et nous admirons ce petit refuge très chaleureux. Frédéric enchaîne de façon automatique diverses tâches : il ouvre les fenêtres, démarre la machine à café, prépare la table …

Notre hôte répond avec passion et dynamisme à notre avalanche de questions. Nous commençons à apercevoir les premiers rayons du soleil. Il est l’heure de s’atteler à la tâche. Sébastien accompagne notre hôte et tous les deux tendent tour à tour leurs appelants. Les mécanismes sont bien rodés, en quelques minutes une vingtaine d’appelants sont hissés dans les arbres.

Observation des vols de palombes

Nous retournons dans la palombière et nous nous installons dans une petite cabane surélevée qui est le quartier général. C’est de cet endroit que se regroupent tous les fils qui commandent les palettes des palombes. La chasse commence, nous attendons. Soudain un vol est aperçu, le toit de l’abri se referme, Frédéric appelle son collègue, tout s’enchaîne rapidement. Il y a une centaine d’oiseaux qui arrivent dans notre direction. Frédéric, très concentré, joue de ses commandes de façon millimétrée. Le vol se rapproche, plus personne ne parle mais les palombes continuent finalement leur chemin. Cela ne sera pas pour cette fois.

Au travers de la journée nous avons eu 4 vols d’oiseaux mais aucune pose. C’était une petite journée et la pluie ne nous a pas aidé. Nous partons faire un petit tour aux cèpes si recherchés dans cette région avant de quitter les lieux. Thibault a pu réaliser son article, Frédéric nous a transmis sa passion, et nous nous sommes enrichis de connaissances à travers cette journée.


Si vous aussi, vous souhaitez vivre cette expérience, nous vous invitons à vous rendre sur la plateforme www.journeedechasse.com !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici