David et Mathieu sont deux amis qui habitent dans les Bouches du Rhône et qui sont passionnés de chasse. Ils nous racontent leur expérience vécue grâce à notre plateforme. Voici leur récit.

Nous avons écrit ce petit article pour raconter en quelques lignes notre journée de chasse aux cervidés dans les dunes du Médoc.

Tout a commencé lorsque l’on s’est inscrit à un concours sur Facebook organisé par la page « Journée de chasse ». Nous sommes tirés au sort et nous gagnons le concours sans trop y croire ! C’est alors que les démarches pour se rendre à cette journée de chasse commencent. Nous partons donc pour une battue aux cervidés organisée dans le Médoc. Habitant dans les bouches du Rhône nous avons cherché un logement pour arriver la veille de la battue pour être le plus en forme possible.


Le lundi 16 décembre, à 8H00 du matin, Nicolas, de l’équipe Journée de chasse, nous accueille très chaleureusement et avec beaucoup d’enthousiasme. Nous nous rendons sur les lieux du départ de la battue, en plein milieu des dunes, le long de l’océan, et nous sommes accueillis très gentiment par les chasseurs du groupe.

Là, nous nous réunissons pour procéder aux inscriptions, pour établir les zones de chasse, transmettre les consignes de sécurité ainsi que donner les postes aux chasseurs.

Une fois toutes les explications données, nous voilà parti pour la première traque, où nous verrons un chevreuil, deux biches et un cerf. Malheureusement nous ne pourrons pas tirer.
Sur la deuxième traque, quelques minutes après l’arrivée au poste les chiens prennent un voie. Une biche et un faon se lèvent et prennent la direction de Mathieu.
Impossible de tirer dans la traque Mathieu les laissera sauter la ligne mais ne pourra pas ajuster un tir par mesure de sécurité. David verra la biche et le faon mais trop loin entre les pins. Le faon sera prélevé par un autre postier. Quelques secondes après le tir un gros craquement se fait entendre dans la traque, soudain deux grands cerfs montent droit sur David et longent ensuite la ligne à 20m sous bois. Un magnifique scène !

Les cerfs resteront dans le carré une bonne demi heure puis l’un d’eux se fera tirer. La traque se termine et les tirs sont vérifiés. “J’ai du sang, il est blessé” annonce un posté. Nous nous engageons donc dans une recherche au chien de sang. Les piqueurs partent donc à la recherche de celui-ci avec le chien spécialiste et retrouvent ce magnifique 8 corps.

Après toutes ces péripéties, une pause déjeuner est organisée dans un petit pavillon en bois autour d’une grande table dans la gaieté et la bonne humeur. Nous avons repris des forces, il est l’heure de repartir pour une dernière traque. Dans ces dernières heures, il sera prélevé un chevreuil et nous verrons un faon qui restera dans la traque sans sortir. Une fois la journée terminée, nous retournons au point de rendez de chasse du matin, où tout le monde s’attend pour rendre les honneurs au gibier et partager un dernier verre.

Ce que nous retiendrons de cette merveilleuse journée, ce n’est pas la déception de ne pas avoir pu prélever du gibier, mais l’accueil de toutes ces personnes, qu’elles soient jeunes, ou moins jeunes, que ça soit des hommes ou des femmes, le partage des connaissances, le côté humain et chaleureux et enfin la joie de recevoir des jeunes passionnés de chasse.

On retiendra aussi l’accueil des organisateurs du concours “Journée de chasse » souriant et aimable.

Un grand MERCI à cette société de chasse de nous avoir fait découvrir son territoire et sa chasse et un grand MERCI à Journée de chasse qui font un travail formidable, avec une mention spéciale pour Nicolas qui nous a accompagné cette journée. Nous espérons pouvoir découvrir une nouveau territoire prochainement grâce à la plateforme Journée de chasse.

David et Mathieu.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici