Aborder un territoire de chasse

Eric de Lavenne président de la fédération nationale des chasseurs à l'arc
Eric de Lavenne président de la fédération nationale des chasseurs à l'arc

Le Pod’Chasse – Episode 2

Présentation de l’épisode

Aborder un territoire de chasse. Dans ce deuxième épisode du Pod’Chasse, Paul Ponsar, fondateur de la plateforme de réservation www.journeedechasse.com reçoit Eric de Lavenne, ​​passionné par la chasse du brocard à l’approche et président de la Fédération Française des Chasseurs à l’Arc (FFCA). Eric vous invite à découvrir toute la richesse de la chasse à l’arc, une pratique exigeante mais ô combien passionnante. Si vous souhaitez découvrir ou enrichir vos connaissances sur la chasse à l’arc, ce podcast est pour vous ! Vous avez manqué le premier épisode ? C’est juste ici.

Résumé de l’épisode

Dans ce second épisode du Pod’Chasse, nous retrouvons Éric de Lavenne, passionné par la chasse du brocard à l’approche et président de la Fédération française des chasseurs à l’arc. Ils s’intéressent à la façon d’aborder un territoire. 

Présentation de l’invité : 

Éric de Lavenne a bientôt 57 ans, et chasse à l’arc depuis 1996. Cela fait donc 25 ans maintenant que chevreuil et plus particulièrement le brocard à l’approche sont ses premiers grands gibiers à l’arc. Il est  aussi également depuis 6 ans, le président de la Fédération française des chasseurs à l’arc, qui regroupe les associations de chasseurs à l’arc qui sont présentes dans la plupart des départements aujourd’hui. 

Zoom sur la Fédération Française des chasseurs à l’Arc : 

La FFCA a été créée en 1986 par Xavier Pénard, qui s’est donné comme projet d’obtenir la reconnaissance légale de la chasse à l’arc. Il y avait beaucoup d’action lancées au préalable, mais il a tout coordonné. C’est grâce à l’action de la FFCA, en s’appuyant sur le réseau des associations qui existait à l’époque, que la chasse à l’arc a été reconnue comme légale dans l’arrêté publié  au début de l’année 1995. Elle anime un réseau de 90 associations qui regroupe à peu près 3000 chasseurs à l’arc, un peu moins cette année à cause des événements sanitaires. La FCCA a besoin d’instructeurs qui sont bénévoles dans des associations qui interviennent dans les JFO (journées de formation obligatoires) et puis dans des formations dites complémentaires au sein des associations.

Aborder un territoire de chasse : à l’arc

 La première question que Paul pose est celle-ci : Comment prendre la mesure de son territoire ? Quel est le retour d’expérience d’Eric là dessus ?

“J’ai la chance de chasser depuis pratiquement mes débuts en tant qu’archer de chasse sur 2 territoires en Vendée. Ce sont des territoires que je connais bien.” 

Il explique que ce sera au début de l’été  que l’on verra beaucoup d’animaux, probablement dans les dans les champs de blé. Il ira prospecter en premier sur ces territoires quand la chasse a commencé. Ses premières actions ? Repérer  la manière dont la terre a été travaillée par les agriculteurs. Ensuite, constater si les passages sont fréquentés, relever les indices de présence des animaux mâles. On les repère assez facilement avec leur manière de gratter le sol et se frotter contre la végétation.

“Il y a vraiment une une réflexion macroscopique qui est que, globalement, à force de d’être sur ce territoire, j’ai repéré des zones qui me semblent meilleures que d’autres, alors elles sont bonnes parfois pendant plusieurs années.” 

Il explique qu’il approche d’assez près et que les animaux repérés sont parfois suivis pendant longtemps. 

Aborder un territoire de chasse et technologie : 

Il ne souhaite pas trop se reposer sur des outils technologiques comme Google Maps ou des pièges photographiques.

“Je me suis posé la question de la caméra et la réflexion que je me suis faite c’est qu’il fallait que je chasse, et que si je n’étais pas capable de trouver mon animal par moi même c’est que je ne le méritais pas. Moi, ce qui m’intéresse dans la chasse à l’arc, c’est développer des compétences de chasseur  et de ne pas trop utiliser la technologie pour essayer de pallier ma propre incompétence. (rires)”

Aborder un territoire de chasse et meilleures pratiques : 

L’effet de surprise peut déclencher un réflexe de prendre son arc, de tourner la tête et notamment quand ça vient de derrière, le moindre bruit dans le dos doit engager un mimétisme, comme une statue. La première chose qu’il faut faire, vérifier qu’il y’a pas d’autres animaux pour ne pas rater son occasion de tir. Il faut bien se préparer à l’action de chasse éventuelle. Eric explique comment positionner son treestand. 

Anecdote de chasse : 

Son plus beau moment de chasse s’est vécu en famille, avec ses enfants.

“C’est pour moi les plus beaux accomplissements, ma carrière de chasseur que d’avoir transmis ça à mes 3 garçons.”



Retrouvez cet épisode en intégralité dès maintenant !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici