Les conditions semblent être au rendez-vous pour observer d’ici peu la migration de la palombe et de la grive en France. Chasseurs, tenez-vous prêts ! Ces oiseaux étonnants seront-ils au rendez-vous pour la saint Luc ?

Couple de palombe
Couple de palombe

Quelques informations concernant la migration de la palombe et de la grive.

Avant de rejoindre votre lieu de chasse de prédilection pour le tir des grives ou des palombes, rappelons brièvement quelques informations concernant ces oiseaux et leur migration.

La palombe

La palombe, de son nom scientifique Columba Palumbus Palumbus, est considérée comme étant un migrateur partiel. Ainsi, elle comprend des populations sédentaires et plus ou moins migratrices. Ses populations les plus migratrices sont généralement les palombes issues de l’est de l’Europe, des pays scandinaves et de la Sibérie occidentale. 

Bien qu’elle ne résiste pas aux fortes chaleurs, la palombe fuit également le gel et la neige, pour leur préférer un climat tempéré. C’est également un oiseau qui s’adapte de manière étonnante aux changements climatiques ou de son environnement, passant d’un habitat naturellement forestier, aux cultures de maïs du sud ouest. A noter également que certains oiseaux troquent aujourd’hui la migration contre la chaleur des villes.

La migration des palombes

Le couloir de migration des palombes varie en fonction de leur origine. Généralement, ces migrations ont lieu de septembre à novembre. Qu’elles traversent le golfe de Finlande, ou préfèrent survoler les Îles danoises, les grandes migratrices choisissent majoritairement le sud-ouest de la France ou la péninsule ibérique pour hiverner.

Attirées par le pays du maïs, elles profitent du climat clément des Landes, du Gers et du Lot-et-Garonne.

Selon les conditions climatiques, le pic migratoire des oiseaux est entre le 10 et le 20 octobre, aux alentours du jour de la Saint Luc, aussi appelé le “Grand Truc” (18 octobre), qui arrive à grand pas pour les chasseurs ! Une seconde vague sera du 20 au 30, et s’étendre jusqu’à novembre. En fonction du vent, le vol des palombes avoisine les 50 à 60 km/h.

Pour observer les palombes, vous devrez vous lever tôt ! En effet, 75% des oiseaux passent entre 7 heures et 11 heures.

La grive et sa migration

Il existe différentes espèces de grives, dont les grives musiciennes, la grive mauvis, la grive litorne, ou encore la grive draine.

La grive musicienne est une espèce migratrice, qui quitte les lieux de reproduction (au moment de l’équinoxe d’automne jusqu’à la fin octobre) pour passer l’hiver dans des régions plus clémentes. Cela est également le cas de la grive draine. Elles empruntent au choix le couloir Méditerranéen, Rhodanien ou Atlantique pour les grives venues de scandinavie. 

Les grives litorne et mauvis sont quant à elles des migratrices partielles, ce qui signifie qu’elles se déplacent uniquement en fonction des conditions climatiques.

Grive draine
Grive draine sur une branche

Techniques de chasse

En attendant la migration de la palombe et de la grive, les chasseurs se préparent pour les chasser avec différentes techniques de chasse traditionnelles :

Les palombières

A vous de choisir votre méthode de chasse préférée concernant le tir des palombes ! Bien sûr, nombreux chasseurs utilisent les palombières, qu’elles soient dans les arbres ou au sol. La cabane au sol, traditionnelle des Landes, permet soit le tir de la palombe lorsqu’elle se trouve à terre, ou sa capture au filet. Les oiseaux sont attirés par des appeaux, généralement des pigeons domestiques. Les palombières perchées sont quant à elles davantage traditionnellement présentes dans le Béarn et le Pays Basque.

Bien sûr, les oiseaux peuvent aussi être capturés par les pantières, ou au tir au vol lorsqu’elles empruntent certains cols les plus bas des Pyrénées, en direction de la péninsule ibérique. Ce passage dépendra là aussi des conditions météo.

La passée aux grives et autres techniques

La passée aux grives est le mode de chasse principal de ces oiseaux, particulièrement populaire en Gironde. Les chasseurs prennent poste là où le passage des grives est attendu dans le but de les tirer au vol. Ils pratiquent la passée du matin pendant le mois d’octobre, et peuvent à partir de novembre s’adonner à la passée du soir.

D’autres modes de chasse sont utilisés pour la chasse à la grive : le poste à feu, la chasse à la glu, à l’agachon, le “cul levé”, la tenderie aux grives… A vous de choisir votre mode de chasse de prédilection !

Sur quels sites se connecter pour suivre la migration de la palombe et de la grive ?

Pour suivre l’arrivée des oiseaux, différents sites de suivis sont disponibles. Nous vous conseillons principalement de vous connecter sur grives.net et palombe.com, pour une veille en temps réel, menée par les utilisateurs du site. Si vous êtes chasseur, n’oubliez pas d’y partager vous aussi vos observations !

Sur ce, nous vous souhaitons une très bonne chasse à tous en ce début de période de migration !

Retrouvez tous nos articles de chasse

Vous aimez les retours d’expérience ? Sachez que nous donnons la parole à plusieurs de nos chasseurs. Voici tous les articles de chasse lors d’une expérience réalisée grâce à notre plateforme.

Découvrir les Territoires >

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici