Le Sanglier, gibier apprécié

Le Sanglier dans le Gard

Le sanglier (Sus scrofa) est un grand gibier de chasse, très populaire chez les chasseurs de
France, tout comme la chasse au sanglier dans le département du Gard. C’est un animal sauvage que l’on convoite. C’est d’une part au regard de son nombre, très important sur l’ensemble du territoire français, mais aussi pour son tempérament combatif. Dans le Gard comme dans de nombreux département de France, le sanglier cause de nombreux dégâts agricoles.

C’est pourquoi le Préfet du Gard autorise l’ensemble des sociétés de chasse à pouvoir réguler par tir, durant le printemps (avril et mai), les animaux en bordure des cultures (100m) sous le régime dit de « chasse particulière ». Ce dispositif a permis de réduire considérablement la facture des dégâts durant les trois années passées (Source Fédération des chasseurs du Gard). 

On autorise les tirs une heure avant le lever du soleil et jusqu’à une heure après le coucher du soleil pour tout chasseur en possession d’un permis validé pour la campagne de chasse en cours et valable pour l’espèce sanglier. Chaque année le préfet décide, avec l’avis du conseil départementale de la chasse et de la faune sauvage, de classer le sanglier comme nuisible ou non (Source ONCFS).

Les caractéristiques du sanglier

Le sanglier mâle atteint la maturité à 2 ans, son poids est très généralement supérieur à 110kg et sa longueur est approximativement d’1m70. La femelle, appelée laie est mature à l’âge de 1 an et ne dépasse généralement pas les 80 kg pour une longueur 1m40. On appelle les petits sangliers “marcassins” reconnaissables par leur pelage alterné de bande claire et foncé. Grâce à ses sens très développés comme l’odorat, l’ouïe et le gout, c’est la nuit que le sanglier est actif et cherche sa nourriture.

Le jour il se repose, couché au sol, dans des bauges ou des espaces boisés. Les femelles et les marcassins vivent en groupe appelé “compagnie” tandis que les mâles sont solitaires et rejoignent la compagnie seulement en période de reproduction. C’est un animal sédentaire, se nourrissant essentiellement de végétaux comme des graines, des feuilles ou des fruits, mais il peut également apprécier les insectes et les larves. Très adaptable à tout type de milieu, tant que la végétation est abondante il est capable de se nourrir et de se cacher.

En France l’augmentation du nombre de sangliers est continue et généralisée depuis les années 70. Le sanglier se développe très bien grâce à sa capacité d’adaptation aux différents milieux et à son taux élevé de reproduction.

Un sanglier mâle en forêt du Gard.

Le Gard, des possibilités multiples pour la chasse du sanglier

Le Gard est un département du Sud de la France appartenant à la région Occitanie. Sa superficie est de 5 852 km² pour 695 000 habitants. Ce département est divisé en 23 cantons et possède 353 communes. Son chef-lieu est la célèbre ville de Nîmes. 

Le Gard est réputé pour son patrimoine naturel exceptionnel grâce à son Parc national des Cévennes, la Camargue gardoise ou encore les gorges du Gardon, et les gorges de la Cèze.  Mais c’est également son patrimoine historique qui rend ce site notoire avec ses 550 monuments classés donc deux inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco (le Pont du Gard et l’Abbatiale de Saint-Gilles). Mais l’activité incontournable de la région reste la visite des vestiges romains de Nîmes et ses alentours.

Ce département est caractérisé par ses plateaux calcaires des garrigues, la plaine languedocienne et une partie des Cévennes orientales. On trouve dans cette région marécageuse de nombreuses cultures maraîchères, fruitières, légumières et viticoles. Le Gard est un territoire idéal pour la vie du sanglier et sa chasse.

Sanglier forêt gardoise
Un sanglier dans les forêts des Cévennes

La chasse du sanglier en battue

La chasse du sanglier en battue à balle

La battue est une chasse collective. L’objectif pour les chasseurs est d’encadrer un territoire établi et d’attendre, à l’intérieur de ce territoire, que des rabatteurs accompagnés de chiens poussent le gibier vers les limites de la zone. Une fois que le gibier dépasse la ligne des chasseurs et se trouve donc à l’extérieur de la zone, il peut être tiré par balle. Toujours dans un souci de sécurité, la battue est soumise à certaines règles que vous pouvez retrouver sur le site de la fédération des chasseurs du Gard et qui seront rappelées avant de commencer la battue. 

Les dates de chasse à la battue sont entre mi-septembre et fin février en général. Ces dates peuvent différer en fonction des départements et des années. Vous pouvez trouver tous les détails des dates d’ouverture sur les sites internet des Conseils départementaux de chasses de chaque département.

La chasse à l’approche du sanglier

La chasse du sanglier à l’approche à la carabine

Pour le sanglier, la chasse à l’approche se pratique seul. Ou en petit groupe, à pieds dans la plus grande discrétion. L’objectif pour le chasseur est de traquer le sanglier afin de s’en rapprocher le plus possible. Le but est d’obtenir une situation de tir favorable. Pour s’aider à repérer l’animal ou l’identifier, le chasseur peut utiliser des jumelles avant de tirer. C’est une chasse qui se développe de plus en plus en France. Afin d’optimiser les conditions du tir, il est possible d’utiliser un stablestick ou une canne de pirsch.

La chasse du sanglier à l’approche à l’arc

La chasse au sanglier à l’approche avec un arc et autorisée et pratiquée dans le Gard. Les chasseurs peuvent utiliser un arc traditionnel ou un arc à poulie en fonction de leurs habitudes et préférences. Cette technique de chasse est complexe et nécessite une certaine expérience de la nature et du maniement de l’arc.

La chasse du sanglier à l’affût

La chasse à l’affût est une technique de chasse exigeant une certaine expérience du territoire ainsi que du gibier ciblé. Le chasseur doit se fondre dans l’environnement du gibier avec beaucoup de discrétion pour ne pas être repéré par l’animal. Une fois dissimulé, au sol ou sur une chaise d’affût, le chasseur doit user de patience pour attendre le passage du gibier. Dans cette chasse il est en général possible d’identifier l’animal avant de le tirer. Souvent pratiquée à l’aube ou au coucher du soleil, certains chasseurs préfèrent utiliser une carabine à lunette pour optimiser le tir.  

La chasse du sanglier à courre

La chasse à courre se pratique en groupe accompagné de chiens qui traquent le gibier. Les traqueurs sont dirigés par des veneurs se déplaçant à pieds ou à cheval. En effet, de nombreux gibiers se chassent à courre et notamment le sanglier. Dans cette chasse les attaques sont indifférenciées. Le sanglier ne fait pas valoir le change comme le cerf ou le chevreuil.

Chasse au sanglier
Chasse au sanglier : sangliers en fuite lors d’une battue gardoise

Achetez votre équipement de chasse

Il est capital de bien s’équiper en fonction de son mode de chasse. Chaque détails à son importance. C’est pourquoi la marque Solognac de chez Decathlon propose un large choix d’équipement pour la battue.

Retrouvez tous nos articles de chasse

Vous aimez les retours d’expérience ? Sachez que nous donnons la parole à plusieurs de nos chasseurs. Voici tous les articles de chasse lors d’une expérience réalisée grâce à notre plateforme. Vous pouvez également découvrir la chasse au sangliers dans d’autres régions de France !

Réservez votre prochaine chasse

Désormais, vous pouvez trouver sur notre site des offres de chasses en suivant ce lien : 

Découvrir les Territoires >

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici